HISTOIRE

POSE DE PAVES

POSE DE MAÇONNERIE

CHANTIERS REALISES

DEMANDEZ-NOUS UN DEVIS

POSE DE MAÇONNERIE

On appelle maçonnerie, mampostería en espagnol (du latin : manus-positus, ’main-poser’)  le système traditionnel de construction qui consiste à ériger des murs et parements au moyen de la mise en place manuelle des éléments ou des matériaux qui les composent (les manpuestos en espagnol ) qui peuvent se caractériser par l’absence de taille  (ou avec une taille très grossière).

Ce système permet de réduire le gaspillages des matériaux employés et génère des façades aux murs porteurs; Il est adapté aux constructions de grande hauteur. La majeure partie de la construction est structurelle.

Actuellement, pour assembler les pièces, on utilise en général un mortier ou un mortier à base de ciment, chaux et sable avec l’ajout d’une quantité convenable d’eau, ou encore un mortier ciment de maçonnerie (qui est été fabriqué à base de résidus de ciment), et du sable avec l’ajout d’une quantité convenable d’eau. Anciennement, on utilisait aussi la boue, à laquelle étaient ajoutés d’autres éléments naturels comme de la paille ou des matériaux organiques.

TYPES DE MAÇONNERIE

Maçonnerie en pierre sèche

La construction en maçonnerie “à sec” (sans ciment ni mortier) constitue, sans doute, l’un des exemples des techniques les plus anciennes en rapport avec  la vie traditionnelle et un moyen pour la création de notre paysage.

Quand les pierres sont placées sans l’utilisation d’aucun matériau liant, nous la nommons maçonnerie en pierre sèche, ou murs assemblés à sec ou aussi murs en corde sèche. C’est la méthode la plus ancienne de construction en pierre et nous pouvons encore la voir dans beaucoup de zones rurales de notre pays : en murs de soutènement de terres, pour délimiter les champs, en cabanes et refuges, dans des basses-cours, etc. …

Actuellement, cette technique est très utilisée  dans la restauration et la conservation du patrimoine.

Maçonnerie classique

Dans cette maçonnerie, l’ouvrier empile les pierres une par une de manière stable, pour après les fixer et les stabiliser entre celle avec un matériau  humide du type mélange de sable et de ciment ou mortier. Dans l’antiquité on utilisait aussi la boue, la paille ou des matériaux organiques.

Le fait de disposer d’un élément de fixation comme le ciment ou le mortier nous permet de construire avec plus de rapidité, et de pouvoir exploiter beaucoup plus de pierres.

C’est la méthode plus utilisée actuellement, puisqu’elle  permet un rendement plus élevé et une construction en moins de temps.

Maçonnerie ordonnée

On l’appelle ainsi quand les éléments les pierres sont placés de manière polygonale en afin que leurs faces soient l’une dans l’autre ou assemblées. Le but consiste en ce que la partie supérieure de la construction ait un aspect plus ou moins plat et d’une forme régulière selon les matériaux utilisés.

Quand nous utilisons des blocs de grandes dimensions et de forme polygonale on appelle cela Sillería .Ce dernier type de construction requiert moins de quantité de ciment ou mortier, puisque le poids des éléments de construction favorise l’effort du mur par gravité. Ce type a été utilisé depuis l’antiquité pour la construction d’ouvrages de grande envergure.

Haz clic aquí para ver toda nuestra gama de mampostería